WHAT MOOD?

mardi 21 mai 2019



Hello vous êtes là?
Ca fait longtemps, très longtemps que je n'avais pas écris un article. Le 2e de 2019 alors qu'on est en Mai. La Honte. Alors pour compenser, je vais écrire, écrire à n'en plus finir, écrie tout ce qui me passe par la tête, même si je sais que la plus part ne prendront pas la peine de lire haha.
Au fond j'ai clairement tort d'avoir délaissé mon petit blog, celui qui m'a motivé à enlever ce voile de la timidité et poster sur les réseaux. Malgré que je n'y poste plus réellement, je ne peux pas le supprimer. C'est avec nostalgie que je me vois relire des articles vieux de 4 ans. Il y a 4 ans, j'avais commencé ce blog que je ne partageais pas car j'avais trop peur. Se dévoiler, partager ce que j'aime, mes paroles, c'était trop pour moi. La timidité maladive c'est un vrai obstacle dans la vie de tous les jours.
Et puis un jour j'ai eu un commentaire. Et j'étais heureuse, comme-ci cet unique commentaire était ce que j'attendais pour valider ce que je faisais. Alors j'ai commencé à partager sur mon facebook, ensuite sur mon instagram de 300 followers.

Je me souviens qu'à l'époque, rien qu'avoir 30 likes sur une publication était pour moi énorme! La plus part des likes venaient de mes amis, de ma famille et ça me suffisait amplement!
J'étais pas dans une démarche de vouloir "devenir influençeuse", je voulais partager, je voulais m'évader,  je voulais mieux me connaitre, développer ma créativité. A cette époque j'ai aussi revu une personne que j'avais rencontré au lycée quelques années auparavant, Kimberlyskinny. Je pense que jusqu'à aujourd'hui elle ne saura jamais comment elle a été une réelle source de motivation pour moi. Elle a été la première qui m'a permis d'être à l'aise devant un appareil. La confiance ce n'est pas quelque chose d'inée chez moi.

J'ai toujours été timide et hypersensible. A en pleurer, à ne pas pouvoir commander un plat au téléphone, à ne pas oser demander un article en magasin, à ne pas oser dire non, ni donner mon avis, à prendre les choses bien trop à coeur... Il y a 3 ans. J'ai eu une phase d'anxiété horrible. Je me souviens être restée une semaine entière chez moi, sans voir la lumière du jour. Une semaine où j'ai développé de la phobie sociale. Impossible de sortir. J'avais peur de parler aux gens, j'avais l'impression qu'on m'observait, j'avais l'impression de gêner juste en étant dehors. C'est d'ailleurs à cette période là que j'ai commencé à avoir peur de l'avion. Peur qu'il m'arrive quelque chose si je n'étais pas aux contrôle.

L'Homme est un animal social. C'est un fait. Il ne peut pas vivre seule. On s'attends à ce qu'on sache par instinct se comporter en société, interagir avec les autres, alors que c'est quelque chose qui parfois doit s'apprendre et qui n'est pas naturel chez tout le monde. Je sais que pour moi ça peut parfois être une épreuve, où je vais trop réfléchir, me préparer en amont, stresser pendant des heures, imaginer des conversations dans ma tête...

Aller à des events par exemple, j'ai du vraiment faire un travail sur moi. Je n'y vais d'ailleurs très rarement et accompagnée. Etre entourée de beaucoup de personnes qui sont en apparence si alaises, qui parlent fort... C'est comme-ci j'avais une petit ballon de confiance qui au fur et à mesure se dégonflait. Mon coeur se mets à battre et ma gorge se ressert. Je me sens toute petite (même si je le suis en vrai haha). Pourtant en apparence je ne laisse rien paraître, mais j'ai souvent ce sentiment de ne "pas être à ma place".

Je pense souvent à l'impact qu'a les réseaux sociaux sur les gens en dehors, l'impression que les gens sont super beaux, super riches et heureux, vivent leurs meilleures vies... Tout est disproportionné.
Mais parfois quand tu es "dans le milieux" il y a aussi un impact moral. Je suis pas du genre à observer ce qu'on les autres ont/font, ni comparer, c'est mon éducation qui fait que je me fixe des objectifs personnels et réalisables sans me soucier de ce que font les autres. J'adore le blogging et instagram, cependant je pense que mon caractère et ma personne n'ont pas été fait pour être dans "le monde du blogging". Je m'en fou d'avoir des amis bloggeurs, je m'en fou d'être invitée ou non, j'aime juste poster et créer.

Parfois j'ai l'impression qu'instagram est une grande cour de récré, avec des groupes de gens, les populaires, les intelligents, les ceci-cela. Et que tu dois te faire accepter par telles ou telles personnes, appartenir à un groupe, essayer d'être ami avec telle ou telle personne... J'observe les comportements des gens autour, certains plus ou moins intéressés et j'ai l'impression d'être dans un microcosme, une jungle sociale où on évalue les gens sur leurs following, leurs styles, leurs amis, leurs argent, leurs têtes. Je pense sincèrement que s'il n'y avait aucun argent qui rentrait en compte, si instagram et le blogging n'avaient pas d'aspect commercial, les gens seraient différents.

J'ai la chance de partager ma vie avec quelqu'un qui s'en fou de tout ça et qui sait me remettre les idées en place. Le blogging c'est du travail et de l'investissement. Même en ayant des contrats rémunérés j'aimerai vraiment continuer à garder les pieds sur terre, rester fidèle à moi-même et surtout continuer à prendre ça comme un plus dans ma vie et non la base de ma vie. Mon copain me fait toujours savoir si je prends trop les choses aux sérieux, si je suis trop sur mon télephone et heureusement! J'ai envie d'être la même que ce soit avec 10 followers, 48k ou sans instagram.
Un jour je me suis posée sur mon feed et j'ai vu 12 posts sponsorisés sur 15 publications et je me suis dit que ça n'allait pas du tout. C'est si facile de se perdre dans les partenariats, les giftings et j'en passe. Alors parfois je me pose, regarde dans mon armoire des pièces qui me représentent et je vais shooter mes #basicisthemood. Au final il n'y a rien de mieux et satisfaisants que ceux-la. Je pense aussi que ce sont ceux qui marchent le mieux.

Mon rapport avec les réseaux sociaux est assez compliqué, j'adore mais en même temps je déteste haha. J'essaye de me concentrer sur les choses positives. J'espère aussi être source de positivité et n'avoir aucun impact néfaste sur les personnes qui me suivent. Je garde tout ce qui est relation, familles, amis en dehors de cette sphère et ça me va très bien. J'ai quelques connaissances instagrameurs/blogeurs, très peu que je peux appeler "amis" et ça me va aussi. Je pense que le côté au final assez éphémère des réseaux va de paire aussi avec les relations qui s'en émanent. Tu sais pas vraiment si les choses vont durer. J'essaye de prendre tout avec du recul, ne pas trop m'investir car investissement sentimental veut aussi dire que la déception n'en sera que plus grande. j'ai parfois été déçue.

J'essaye au mieux que je peux de booster les gens que j'apprécie, de les mettre en avant, d'apporter de la visibilité aux gens qui me suivent mais aussi ceux dont j'adore le travail. Rendre ce qu'on me donne c'est essentiel pour moi, y'a pas plus grande satisfaction que de pouvoir aussi aider les autres. C'est vraiment dommage que certains aient une mentalité de compétition, de comparaison, qu'il y ait autant de gossip ,alors que c'est une application. Une application de partage de photos. Une application qui ne déterminera jamais qui tu es. J'ai l'impression que beaucoup pensent qu'il sont "quelqu'un" grâce à cela. J'aimerai être quelqu'un ET avoir un instagram.

Je ne sais pas combien de temps je vais bloguer. Quand je rencontre quelqu'un qui me dit "j'adore ce que tu fais" "continue à faire ce que tu fais", je rentre chez moi et je me dis que je ne fais pas grand chose enfaite. Je poste juste des photos de looks, paires, sacs sur une plateforme de partage qui ne m'appartient pas. J'ai l'impression que les réseaux sociaux ont créer une exagération des actions et des accomplissements de chacun. "Poster des looks" devient quelque chose d'incroyable alors que dans l'absolue non. Il y a tellement de personnes dont le métier mériterait notre reconnaissance tous les jours.

Dans mes rêves j'aimerai être quelqu'un qui fasse avancer les choses pour les personnes qui ont beaucoup moins. J'aimerai pouvoir être une plateforme de sensibilisation pour les réels problèmes humains. J'aimerai faire avancer les conditions des femmes et des enfants dans mon pays, participer au développement de l'entrepreneuriat des jeunes, j'aimerai créer des écoles gratuites avec accès à des cantines gratuites également, j'aimerai avoir ma propre marque, j'aimerai fonder une famille, j'aimerai être une femme, épouse et mère accomplie et heureuse (et dans mes rêves les plus fous être neuro-chirurgienne haha).

Je pense aujourd'hui n'avoir apporté qu'un grain de sable à tout ce qui est possible d'entreprendre dans ce monde. Alors oui poster des photos c'est bien et c'est un point de départ, mais il y a tellement plus à faire. Je ne crois pas en la réussite personnelle, je crois en une réussite qui peut entrainer la réussite d'un plus grand nombre, c'est l'effet domino. En créant un mouvement de positivité, solidarité et d'envie d'entreprendre, j'espère qu'on arrivera vers un monde meilleur pour tous.
Je parle, je rêve, j'espère... LOVE SUR VOUS

AJ

2 commentaires :

  1. Wow! Bel article, J'aime ta façon de penser. T'as tout compris.

    RépondreSupprimer
  2. yahooooo ! What an article !! Un des meilleurs articles sur le sujet ... quelle plume !!!

    RépondreSupprimer